AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
MARRE DES VAMPIRES MITEUX ?
MARRE DES VAMPIRES QUI SOUFFRENT DE LEUR CONDITION ?
ET SURTOUT, MARRE DES VAMPIRES QUI TOMBENT AMOUREUX ?
Alors rejoignez-nous sur Bad Things;
le vampire paye ses împots
Où le loup-garou rompt avec sa sorcière
la fée vient de se faire virer de son boulot
On est pas dans un roman, ici c'est la vrai vie.
BAD THINGSA coté de cela, Twilight c'est du Pudding
Les vampires ne sont pas les seuls à exister sur ce forum.
Merci de ne pas créer que des vampires.

Partagez | 
 

  ♣ Stop à la colle et aux paillettes ; Jukka

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité

avatar


MessageSujet: ♣ Stop à la colle et aux paillettes ; Jukka   Dim 19 Sep - 17:20

    Lihan était épuisé, il venait à peine de fermer sa classe, remis en place les accessoires et ouvrages pour le lendemain. La primaire n'était vraiment pas de tout repos, surtout quand il devait faire des heures supplémentaires pour décoller un dessin du jeune Peter Fiigers. L'enfant n'avait trouvé rien de plus drôle que de lancer celui-ci au plafond. La colle et les paillettes étaient un bon adhérent. L'instituteur pensa ironiquement sur son tabouret qu'il devrait le breveter pour la NASA. C'est pas comme s'il allait avoir des nouvelles rentrées d'argent prochainement. Car pour le jeune homme, travailler avec les vampires étaient maintenant bien complétement terminé. Surtout depuis qu'il savait plus sur ses origines. Alors qu'il grattait le plafond avec une outil de fortune, il eut un petit sourire avant de se parler à lui même. Après tout, il était seul dans sa classe vide, il pouvait tout se permettre.
    « Une fée...C'est cela..Ouais...»
    Le dessin retomba enfin au sol, et évita de justesse de lui atterrir en pleine tête. Il allait enfin pouvoir rentrer chez lui. Car, il est vrai cette histoire de fée l'avait un peu chamboulé. Après l'annonce du vampire, il avait demandé à aller aux toilettes pour une envie présente. Mais au lieu de cela, il avait juste vérifié dans une des cabines qu'il n'avait rien perdu au passage de sa virilité. Comme si cette annonce aurait pu le castrer d'un coup, car jusqu'à preuve du contraire pour lui ses bestioles; c'était plus des trucs en tutu rose et autre froufrou féminin. Nelson C, attrapa sa sacoche et éteignit enfin les lumières de sa classe. Cela lui rappela que la nuit était tombée dehors. Un regard sur son portable pour voir qu'il était maintenant plus de huit heures du soir. Mais aussi qu'il avait eu plusieurs appelles en absences, c'était Violette. La pauvre essayait de le joindre depuis plus quelques jours, mais il préférait faire le mort. Elle avait beau être son ami d'enfance, les derniers événements au Fangtasia le poussait à prendre ses distances. Il aurait voulu la mettre en garde à son tour, mais elle était amoureuse, et le jeune homme savait qu'il ne pourrait rien dire ou rien faire pour changer cela. Il regarda son portable et adressa un message comme si celui-ci allait lui répondre.
    « Cela va finir mal tu sais tout cela...Je parle par expérience...»
    Il soupira en rangeant son portable, et se promit de l'appeler ce soir pour au moins la rassurer, même s'il n'allait pas trop s'étaler. Il arriva rapidement au parking et salua le gardien avant de remarquer que son pneu avant été crevé. Il tapa du pied sur la roue de sa petite fiesta blanc glacier. Ce qu'il pouvait détester ses petites routes de campagne, il devait presque changer ses pneus tout les mois. Il alla frapper à la porte du gardien, personne...Lihan sortit à nouveau son portable pour appeler un de ses parents ou amis. Il fit tourner le téléphone comme s'il réfléchissait. Il n'était qu'à une demi-heure à pieds de chez lui. Une petite promenade nocturne pourrait ne lui faire que du bien. La lune était belle et le temps presque agréable, alors que la journée avait été chaude. C'est pour cela, qu'il avait opté pour une tenue plutôt décontractée pour un professeur. Un tee-shirt blanc en v, qui laissait apparaître sa nuque, un jeans délavé et des basquettes blanches. Le jeune garçon se mit en route, tout en suivant la route sur le bas côté pour ne pas se faire écraser. Il prit sa sacoche sous le bras, et malaxa son poignet droit encore douloureux. Autour de celui-ci un bandage, le souvenir des crocs de Jukka dans sa chair n'arrivait pas à lui sortir de l'esprit. Un vrombissement se fit entendre, une voiture le surprit et s'arrêta, le forçant à faire deux pas dans les buissons pour ne pas se faire écraser les pieds. Avant même de regarder qui était ce chauffard, O'Laught explosa.
    « Non, mais ça va pas !! Vous auriez pu me tuer !! »
Revenir en haut Aller en bas
VAMPADMINJ'ai tellement faim que j’échangerais mon tic tac contre ta grand mère

avatar

♦ MESSAGES. : 126
♦ CREDITS. : Leavesden
♦ MOOD. : Happy
♦ CITATION : J’allais vous dire d’aller en enfer, mais je crois que vous y êtes déjà.


Vie privée ♦
ESPECE ♦ : Vampire
KILL YOUR FRIEND ♦:
LOVE YOUR ENNEMY ♦:

MessageSujet: Re: ♣ Stop à la colle et aux paillettes ; Jukka   Lun 20 Sep - 1:08

    J’en ai tellement marre de toutes ses histoires sur les vampires. Un ramassis de connerie que les humains déballent sur nous pourquoi ? Parce qu’ils nous craignent. Les humains ont peur de nos crocs et ont peur que nous dominions le monde, si ils continuent comme cela, je dominerais le monde juste pour bien les énerver. Je me suis fait voler encore un stock de V. Encore un, pourtant une protection à été mise en place. J’ai une taupe dans mon équipe, encore une, ces humains seraient prêts à vendre leur âme pour quelques dollars en plus, il mérite tous d’être pendu. Voir même mangés, pour qu’ils servent à quelque chose. Bande de Larve. Je me suis levée juste après le départ de Violette, sa grand-mère n’a pas eu le temps de me voir, une fois debout je me suis précipitée dehors. Il faisait un peu plus froid que d’habitude, et heureusement, sinon je prendrais assez vite feu. Je suis arrivé au Fangtasia a peut près une minutes après être sorti. J’eu senti une odeur répugnante, l’odeur d’une créature autre que un loup, une sorcière et même d’une sirène. Un humain, c’était l’odeur d’un humain. Mais pas n’importe lequel, un humain avec du sang de vampire en lui, du O négatif avec du sang de vampire, cela donnait comme une odeur de cadavre en décomposition, une fois ingéré , le V se dissous dans le sang et provoque l’accélération de tout les organes du corps, le V se mélange avec le sang provoquant la mort de certains globules rouge, inodore pour l’être humain mais pour le vampire, c’était réellement atroce, même les animaux-garous ne puent pas autant. Une fois passé la porte d’entrée, je m’étais déjà fais à l’odeur, malgré le fait que celle-ci était rependue dans tout le bar. Je pouvais apercevoir Jaana énervée à souhait mais calme en apparence, je le sentais, elle était ma créatrice, nous étions reliés, c’étais et ça restera comme cela pour l’éternité. Je croisai son regard, il était en direction du sous-sol, la sacré pièce du sous sol. Pour en pas mentir, c’était la pièce que je préférais le plus au monde, les murs étaient aussi épais que ceux d’une prison, aucun bruit ne passait ni ne sortait, il y avait quelque cages, pour les humains un peu trop bavards et les ennemis capturés au combat. Une petite planchette qui servait à la torture aussi, c’était tellement beau, ça relève du sadisme. C’était la pièce préférée de Jaana et moi-même mais je sentais qu’elle allait devenir un thème de mes cauchemars.
    Arrivé, la, un humain sur la planchette de torture, il était complètement défoncé, pas d’héroïne, pas de cocaïne, juste du sang du vampire, juste ce satané V. Je n’eu pas besoin d’explication j’avais déjà tout compris. Jaana, était arrivée en plein milieu d’un vol, c’est donc pour cela qu’elle avait une légère trace de sang sur le bas de ses jambes, elle aurait mit un pantalon elle n’aurait jamais eu cela, mais elle préférait encore perdre une jambe plutôt que de froisser ses vêtements. Elle avait réussit à en capturer un, si elle n’en avait capturé que un seul , c’est qu’il devait être vraiment très nombreux, et si il était toujours vivant, c’est qu’elle devait être de bonne humeur. Je m’approchais de l’intrus en le fixant du regard avant de lui sourire. Il était tellement ridicule, il avait une tête d’enterrement, il était terrorisé, sûrement parce qu’il comrpis que dans quelque minutes, le sien arriverait.
    « Vous vous croyez supérieur parce que vous êtes déjà mort, mais vous n’êtes pas invincible, vous n’êtes que la merde de ce monde et bientôt vous ne servirez plus que comme drogue et rien d’autre » ; dit l’humain « En tout cas pour le moment toi tu vas bientôt me servir de petit déjeuné » ; ça y était, Jaana était de mauvaise humeur. « S’il te plait , Jaana-Pam, un peu de gentillesse avec notre invité » ; je me rapprochais de l’humain calmement avec un petit sourire, ce crétin ne trouva rien d’autre à faire de mieux qu’a me cracher dessus. Je crois qu’il n’a rien comprit. « On se débarrassera de vous tous, tous les vampires du Fangtasia et tout ceux avec qui vous trainez, vos amis, vos familles. En particulier ceux qui sont contre nous, comme ce petit télépathe du dimanche, je parie qu’ils sont déjà entrain de le chasser » Il ne me fallut pas plus de trois seconde avant de lui montre de coup et de lui arracher un énorme bout de chair, le sang fusait de partout, il avait mal était toujours envie, il fallait qu’il souffre.« Pam, il est à toi, je veux l’entendre hurler de dehors » ; arrivé dehors j’eu la chance d’entendre des hurlements aussi strident que persan, il avait mal et le pire était encore à venir.

    J’étais à pied lorsque je l’entendu hurlé, je respirais l’air avant de m’apercevoir qu’il s’agissait de la même odeur qu’au Fangtasia, en un peu moins puissante, il n’était que un laquait. J’arriva près de la voiture sorti le conducteur lui craqua la nuque et en moins de temps qu’il ne le fallut, j’avais sortis le cors, j’étais près de Lihan , je l’avais reniflé je l’avais assis du côté passager, lui avait attaché sa ceinture était retourné sur le siège conducteur , avant de mettre le moteur en marche et de démarrer.
    « Tu me remercieras plus tard. Et ne t’excites pas, il était la pour te tuer, et non ce n’étais pas un vampire, c’était un humain, comme quoi vous êtes aussi dangereux que nous. Donc maintenant mon mignon, tu va fermer ta jolie bouche mise à part si c’est pour me parler gentiment de chose concrète, sinon j’ai les moyens de te faire taire »

• • • • • • • • • • • • • •
WE ARE FROM VENICE ■ I'm gonna fight 'em off a seven nation army couldn't hold me back. They're gonna rip it off taking their time right behind my back and I'm talkin' to myself at night because I can't forget. Back and forth through my mind behind a cigarette SEVEN NATION ARMY ■ THE WHITE STRIPES
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité

avatar


MessageSujet: Re: ♣ Stop à la colle et aux paillettes ; Jukka   Lun 20 Sep - 13:28

Lihan avait beau avoir été menacé de nombreuses fois, avoir réchappé à la mort à moult reprises depuis la découverte de son don. Son cœur ne fit qu'un tour quand les pensées du chauffard fusèrent dans son esprit, c'était comme un Tsunami qui déferle et qui ravage tout sur son passage. « Tu vas crever ! Je vais te découper en petite rondelles et je te jetterais à mes chiens. C'est tout ce que tu mérites à trainer avec ses suceurs de sang, tu es un honte à la race humaine, et en plus tu éduques nos enfants. J'ai envie de te cracher dessus espèce d'en@#$é ! » Le professeur n'avait encore pas tourné la tête, toujours prit à combattre son buisson dans lequel il avait du sauter pour éviter de se faire écraser. Dans ce genre de moment, une personne saine d'esprit prendrait ses jambes à son cou, en hurlant à gorge déployé. Mais c'était sans connaître O'Laught, il était bien décidé à affronter le commanditaire de ses pensées morbides. S'il devait compter jusqu'à présent; il avait survécu à plusieurs balles perdues, une chute d'un toit, un accident de voiture, à une course poursuite contre un loup-garou, et autres situations périlleuses. Donc, même s'il devait mourir ce soir, il ne le ferrait pas sans faire part de sa répartie cinglante. Il avait la langue bien pendue, et encore une fois il n'allait pas se refréner.
« J'aimerais bien voir cela !! C'est qui que tu traites d'en@#$é ...»
Il tourna la tête juste à temps pour voir que son agresseur venait d'être éjecté avec force de son véhicule par une tiers personne. Il ne chercha pas bien loin, la nuit était peut être présente mais la lune était haute. L'instituteur reconnu aussitôt Jukka, avec son corps imposant qu'on ne pouvait louper. Lihan aurait pu lui montrer un peu de reconnaissance, mais préféra l'accueillir avec un regard de dédain tout en massant son poignet encore douloureux. Il le laissa terminer avec le conducteur. On venait peut être de lui sauver la vie, mais comme à son habitude, le jeune homme n'avait pas oublié qu'il avait spécifié avec force la semaine dernière. Qu'il ne voulait avoir plus rien à faire avec la race des suceurs de sang ; J'en ai ma claque ! C'est terminé, vous m'oubliez !! Je ne veux plus avoir rien à faire avec vous. Et, toi Jukka, ne t'avise même pas de m'approcher. Je retire définitivement toutes invitations chez moi...Allez tous au diable...
Bien sûr, quand il avait ce moment sanguin, tout le monde garda le silence, un simple humain qui osait menacer un grand vampire comme Hilden c'était du jamais vu. Le pire dans tout cela c'est que Lihan n'avait même pas eu peur quand il s'extirpa du bar malgré les regards noirs et les crocs apparants. Il savait bien que le viking pouvait le tuer d'un simple battement de cil, mais jamais dans sa vie, le professeur ne s'écrasait (Et, après on se demande pourquoi il attire les ennuies)
A nouveau sur ce chemin de terre, Lihan voulut encore une fois intervenir après le petit encas de son camarade. Mais avant qu'il ne puisse prononcer un mot, il vit le grand blond se rapprocher et le renifler. Complétement dérouté par cet acte, cela lui cloua le bec, c'était déjà cela. Le petit brun leva la tête pour chercher les yeux du vampire qui était bien plus grand que lui. Même pas le temps de réfléchir qu'il se retrouva dans la voiture sur le siège passager. Il aurait bien résisté mais ce rapprochement lui fit perdre son éloquence légendaire. Lihan avait la bouche ouverte et cherchait encore comment répondre à celui qui lui accrochait sa ceinture. Le moteur démarra et il trouva enfin les mots pour marquer son mécontentent. Mais c'était comme si le conducteur le connaissait et lui grilla la politesse. Ce qui l'énerva encore plus, et même si parler ainsi était dangereux, il n'écouta que son tempérament volcanique.
« Mon mignon !?? Mais je t'en prie kidnappe moi ! Je savais pas trop quoi faire ce soir, ciné, resto, donc c'est cool ! »
Il laissa parler son interlocuteur, alors que Lihan se tournait complétement vers lui, les bras croisés sur son torse. Il sourit quand il lui souligna qu'il l'avait sauvé. Ses origines lui conféraient des pouvoirs, mais il avait été toujours incapable de s'en servir. Il avait bien un jour réussit à défaire des menottes qu'on lui avait mises, et à faire de la lumière avec sa paume pour mettre en fuite une créature à sa poursuite sans l'effet de la peur. Mais il n'avait rien de superman, et il ne savait pas encore éviter les balles. L'instituer était bien trop fier pour le reconnaitre que sans le vampire il serait surement mort à ce moment précis.
« Cela reste à voir, je me débrouillais très bien avant de te connaitre, et je me débrouillerais donc très bien après... »
Lihan voulut marquer sa colère en prenant un long moment de silence. Mais encore une fois les paroles de Hilden le titilla juste là où il fallait. Il ne pouvait se taire après sa petite remarque sur la race humaine. « Tu plaisantes là ? Tu sais ce que j'ai entendu avant que tu arrives ? Qu'il venait me tuer car je trainais avec toi ! Donc, encore une fois, si vous n'existiez pas, mes problèmes s'envolèrent comme neige au soleil.»
La voiture roulait à vive allure mais cela ne l'inquiétait pas. C'était même mieux comme cela, plus vite il roulerait, plus vite il serait chez lui. Si bien sûr, Jukka le ramenait chez lui, mais étrangement il n'avait pas de doute sur ses intentions. Après tout, si le vampire avait voulu le tuer, il l'aurait fait depuis bien longtemps. Et, surtout il aurait pu le faire sur cette route déserte, personne ne l'aurait su. Le professeur ne comprenait pas pourquoi il l'avait épargné, mais cela lui allait très bien et n'allait pas chercher à lui rappeler.
« Moi te parler gentiment, tu rêves ! C'est bon tu peux me laisser ici ! Je verrais le reste à pieds je préfére !»
Le jeune homme avait le visage écarlate encore énervé par cette discussion, la veine de sa nuque vrombissant par à coup. Il détacha sa ceinture, et sauta presque hors du véhicule qui venait à peine de s'arrêter suite à sa demande. Il claqua la porte violemment, et se dirigea vers sa petite maison sans même jeter un regard à son sauveur. Il ne comprenait pas pourquoi tout était toujours aussi tendu avec le vampire. Après tout, il avait bien une part de lui qui était impressionné et à la fois charmé par la prestance du viking. C'était vraiment incompréhensible.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ♣ Stop à la colle et aux paillettes ; Jukka   

Revenir en haut Aller en bas
 

♣ Stop à la colle et aux paillettes ; Jukka

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
▲ Be bad / True blood :: 
☞ L'herbe est meilleur de notre côté
 :: 
Terreurs nocturnes
-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forumactif.com